51 milliards de dollars qui dorment à la banque. Et l’analyste de suggérer: vous pourriez distribuer un dividende? faire un programme de rachat d’actions?

Steve a répondu: « Nous gardons cet argent bien au chaud car nous pensons qu’il pourrait y avoir une opportunité stratégique majeure dans l’avenir ».

Qu’est-ce qu’il pouvait bien vouloir dire? une opportunité à 50 milliards de dollars??? ah! j’y suis: un rachat, bien sûr… Steve Jobs a des visées sur une société qui pourrait coûter tellement cher à acheter qu’il lui faudrait … 50 milliards!

C’est à Facebook qu’il pensait, Steve. C’est une idée folle? oui! ce serait un tremblement de terre?  Ce serait le rachat le plus phénoménal depuis longtemps. Voici les bonnes raisons d’y croire.

1. Facebook coûterait entre 40 et 50 milliards en cas de rachat en cash: la somme est bonne

2. Facebook et Apple ont le même ennemi: Google

3. Apple a « inventé » l’ordinateur personnel, Facebook l’Internet personnel

4. Les deux sociétés ont la même stratégie de « fermeture » de l’Internet, réduit à un univers bien maîtrisé (par eux)

5. Apple sait que le réseau social est clé, voir sa tentative avec Ping dans Itunes

6. Apple a révolutionné les smartphones, et Facebook prépare justement un téléphone. Ensemble ils pourraient inventer un nouveau truc fou!

7. Éviter l’erreur de Microsoft. Après le départ de Bill Gates Microsoft ne s’arrête pas de chuter. Steve veut Marc pour la succession afin d’assurer un avenir solide dirigé par un as de l’informatique.

8. Steve doit se chercher un successeur, et le jeune Mark doit lui paraître bien séduisant, entre geeks ils se comprennent

9. Steve a invité Mark à dîner chez lui la semaine dernière …

Si ce rachat s’effectue. Le nouveau groupe devancera Google d’un coup sûr.